LE SERMENT DES LIMBES

EN QUÊTE DU DIABLE

Le serment des limbes

Commentaire sur le livre de
JEAN-CHRISTOPHE GRANGÉ

*Je restai hypnotisé. Impossible de ne pas voir dans
cette éruption un présage. Le souffle du diable
m’accueillait. Je songeai à ce passage de l’apocalypse
de Saint Jean : –Le second ange sonna de la
trompette, et il tomba sur la mer comme une grande
montagne brûlante–*
(Extrait : LE SERMENT DES LIMBES, Jean-Christophe Grangé,
Éditions Albin Michel, 2007, num. 600 pages)

Un policier de la brigade criminelle de Paris, Mathieu durey, essaie de comprendre pourquoi son ami Luc, lui aussi policier, a essayé de se suicider. Mathieu découvre que Luc enquêtait secrètement sur une série de meurtres perpétrés aux quatre coins de l’Europe et que les auteurs de ces meurtres procèdent à  la décomposition des corps selon un rituel satanique. Plusieurs meurtriers sont impliqués dans ces lugubres mises en scènes et ils ont tous un point en commun : ils ont tous frôlé la mort et vécu une expérience de mort imminente. Dans cette enquête troublante, complexe et dangereuse, Mathieu sera confronté à la réalité du diable, d’autant qu’il se retrouvera devant une stupéfiante vérité…

AVANT-PROPOS :
L’expérience de mort imminente négative

Pour comprendre le titre du livre de Grangé LE SERMENT DES LIMBES, il faut se rappeler quelques-uns des grands principes que le philosophe et médecin américain Raymond Moody a évoqués pour décrire l’expérience de mort imminente qui intervient entre le moment de la mort clinique déclarée et le retour à la vie.

-la décorporation de la personne décédée. L’âme sort du corps et flotte au-dessus, d’où le souvenir par survol. -L’âme continue de monter, au-delà du toit et est attirée par une lumière intense, mais non aveuglante qui semble se positionner au bout d’un tunnel. -L’âme se sent enveloppée de pureté, d’amour et de paix. -L’Âme voit ou ressent le film de sa vie se dérouler devant ses yeux.

Dans le livre de Grangé, l’enquêteur Mathieu Durey est confronté à l’antithèse de l’e.m.i., c’est-à-dire l’e.m.i.n. : l’expérience de mort imminente négative qui amène l’âme vers le bas, le fond, attirée par une lumière rouge ou orange derrière laquelle elle fait la rencontre d’un esprit malin ou le diable ou la Bête, peu importe. L’échange issu de cette rencontre EST le serment des Limbes. Au retour à la vie, l’état d’esprit est très différent de celui engendré par l’e.m.i.

En dire davantage équivaudrait à spolier le lecteur du plaisir de la découverte…

En quête du diable
*Ils voulaient seulement comprendre comment
une miraculée de Dieu pouvait être sous
l’emprise du malin. Ou plutôt, pour parler
clair, déterminer s’il pouvait exister une
miraculée du diable. Ce qui revenait à
prouver physiquement l’existence de Satan.
……
Le Prince des ténèbres ne s’était pas invité
à l’interrogatoire…
(Extrait : LE SERMENT DES LIMBES)

LE SERMENT DES LIMBES est une histoire étrange et complexe…une enquête policière haletante qui explore les limites du paranormal. Le livre est issu d’une recherche intense et l’auteur s’est très bien documenté…ça m’a semblé évident.

Vous vous demandez s’il s’agit encore d’une histoire de diable, sujet qui, comme on le sait est plutôt élimé et très surchauffé en littérature? Je vous dirai OUI et NON. C’est une question de perception parce qu’il fait appel entre autres à vos croyances. Moi j’ai trouvé le sujet original. Aimerez-vous ce livre ou pas? Ça dépend beaucoup de ce que vous recherchez dans une histoire policière, spécialement quand celle-ci est empreinte d’un caractère surnaturel.

Personnellement j’ai trouvé cette enquête fascinante. J’ai aimé ce livre et voici pourquoi.

D’abord, j’adore relever des défis de compréhension dans l’évolution d’une enquête. Ici, les défis ne manquent pas et ça me plait : des enquêtes qui s’imbriquent, un tas de fausses pistes, des personnages marginaux, un cadre mystique venu bousculer mes convictions, de nombreux rebondissements, une évolution lente mais sûre, quitte à faire valser un peu le lecteur, et surtout des questionnements… beaucoup de questionnements…*…un pur chaos, où chaque réponse posait une nouvelle question.* (Extrait) Chaque nouvelle question étant crédible, il y a de quoi faire bouillonner le raisonnement du lecteur.

Ensuite, comme je l’ai dit plus haut, le sujet est original. L’expérience de mort imminente négative vient apporter une variante intéressante à un genre littéraire essoufflé. Peut-être que le diable est omniprésent mais la connaissance et l’exploration de l’esprit humain nous poussent à nous demander, par la plume de Grangé, où est la frontière entre l’action du diable et la démence humaine…*L’assassinat de Sylvie Simonis ouvrait la porte à une autre réalité, dépassant le meurtre rituel. Un savoir interdit, une logique supérieure qui valait qu’on tue pour la préserver.* (Extrait)

Enfin, je se saurais trop insister sur l’importance de retirer quelque chose d’un livre : un réactif, une matière à réflexion, un frisson, de l’émotion et j’en passe. C’est le cas avec LE SERMENT DES LIMBES : un thriller qui m’a fait passer des bons moments, parfois très intenses. Que vous croyiez au diable ou pas, je crois que vous passerez un bon moment.

Jean-Christophe Grangé est un journaliste, scénariste et écrivain français né à Paris le 15 juillet 1961. Ses enquêtes pour le National Geographic et Paris-Match en particulier l’ont largement inspiré pour ses romans. Comme journaliste, il fait le tour du monde en accumulant plusieurs prix prestigieux. Son premier roman est publié en 1994 et plusieurs suivront et seront adaptés au cinéma dont LES RIVIÈRES POURPRES…ouvrage majeur dont le succès sera fulgurant. LE SERMENT DES LIMBES est le deuxième volet d’une trilogie ayant comme thème la compréhension du mal. Il s’est classé rapidement dans la liste des bes-sellers.

BONNE LECTURE
JAILU/Claude Lambert
Le 23 avril 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *