CONFRONTATION AVEC LE MAL

LE 5e RÈGNE

LE 5e RÈGNE

Commentaire sur le livre de
Maxime Chattam

*Soudain l’air fut chargé d’électricité,
et un bourdonnement languissant s’éleva.
Glenn Ferguson vit l’air devant lui s’altérer
et se brouiller comme l’onde de chaleur
au-dessus des routes de bitume quand il
fait très chaud. L’air semblait danser sous
ses yeux, et l’émanation commença à
prendre une forme. Une forme presque
humaine…*
(extrait de LE 5e RÈGNE,  Maxime Chattam,
Éditions du Masque, 2006, 386 pages éd. Num.)

Cette histoire se déroule dans la ville américaine d’edgecomb où un tueur en série sévit, assassinant des adolescents de manière cruelle. Un soir, Sean Anderson et ses copains, tous adolescents, découvrent dans le grenier du grand-père de Sean un  livre très étrange : un vieux grimoire. À partir du moment où Eveanna lira ce livre, une force maléfique enveloppera Edgecomb et le groupe d’adolescents : manifestation d’êtres maléfiques, disparitions et meurtres d’une singulière cruauté. Sean et ses amis pourraient bien avoir mis la main sur un livre contenant un terrible secret sur l’humanité et le pouvoir de l’esprit…

AVANT PROPOS :
au sujet des règnes…

Le célèbre naturaliste et nomenclateur suédois Carl Von Linné (1707-1778), qui a fondé les bases du système moderne de la nomenclature binominale a classifié en même temps la terre en règnes : VÉGÉTAL, MINÉRAL et ANIMAL.

Au début du livre, Maxime Chattam semble vouloir justifier le titre de son œuvre à partir d’une citation de Stein Harden :  *…Acceptons de séparer l’homme des bêtes, et nous avons quatre grands règnes terrestres. N’y aurait-il pas la place pour un cinquième qui les lierait tous ensemble, celui qui fixe l’univers et en dicte les rouages? Le 5e règne, tout comme l’homme a 5 sens et cherche désespérément son 6e…deviendra-t-il le diable en passant au chiffre 6?  Le 5e règne est, ce que dans le récit de Chattam, Georges O’Clem appelle *L’ORA*.

Confrontation avec le mal
*L’homme sourit encore plus et ses yeux
se mirent à briller si fort que Warren,
malgré son jeune âge et son inexpérience
de la vie, y vit clairement l’expression
de la démence la plus pure*
(ex. LE 5e règne, MAXIME Chattam)

Ce livre est un *chattam* pure laine : introduction rapide, style direct jusqu’à la dernière page, peu d’étalage sur la psychologie des personnages, sans longueur, atmosphère lourde et niveau d’intensité élevé.  L’auteur a créé des personnages tellement attachants, des jeunes adolescents, qu’on aimerait les avoirs comme amis, petits frères ou petites sœurs. Ils ont chacun leur sensibilité et une certaine fragilité, mais ils sont authentiques et courageux.

Je me suis rapidement enveloppé de l’émotion qui se dégage de cette histoire surréaliste. Qui n’a pas connu les peurs propres à l’enfance…l’obscurité inquiétante du placard, les bruits étranges de la nuit, les rêves bizarres à la limite du cauchemar comme si on y était…

On dirait que Chattam est parti de cette base, en a fait un solide fil conducteur et y a ajouté la magie, le fantastique tout en gardant une remarquable cohérence.

L’écriture est simple et claire et je ne veux pas trop insister, mais elle est très directe et la description des chaînes d’évènements est parfois très dure.

Je recommande LE 5e RÈGNE aux amateurs de fantastique. C’est une histoire fascinante sur fond de thriller où les jeunes héros, qui ne s’en sortiront pas tous vivants, doivent composer et jongler avec la sorcellerie, le spiritisme, la magie et la nécromancie.

Enfin, ce livre n’est pas sans nous faire réfléchir un peu sur un des éléments de base des sciences paranormales : le pouvoir de l’esprit et de la pensée et plus encore…Chattam dit dans sa postface…je cite : *N’oubliez pas, elle est bien là dans notre  vie de tous les jours, mais nous ne la voyons plus*… Chattam parle ici de…magie.

Maxime Guy Sylvain Drouot est un romancier français né en février 1976. Il a écrit sous les pseudonymes Maxime Williams puis Maxime Chattam.  Après avoir joué dans plusieurs téléfilms, il  devient libraire, métier qu’il exerce toujours. Il écrit son premier thriller en 1999 : le 5e règne. Pour donner un maximum de crédibilité à ses romans, Maxime Chattam, suit une formation de criminologie dans laquelle il s’initie à la psychiatrie criminelle, les techniques et sciences policières et même la médecine légale allant jusqu’à assister à des autopsies et consulter des spécialistes afin de documenter ses romans et leur donner un maximum de réalisme. Il a écrit entre autres LA TRILOGIE DU MAL et LA 5e CLÉ.

BONNE LECTURE
JAILU/Claude Lambert
OCTOBRE 2014

1 réflexion sur « CONFRONTATION AVEC LE MAL »

  1. Ping : GENÈSE: AUTRE MONDE, de MAXIME CHATTAM - JAILU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *