HEUREUX QUI LIT…

Bonjour,

Ray Bradbury est un de mes écrivains préférés. Le moment est venu pour moi de vous parler de ce grand maître de l’anticipation,  et plus particulièrement de son livre FARENHEIT 451.

Je vous invite à lire mon article et à plonger cette fois dans un univers dystopique où la lecture d’un livre est…interdite.

Bonne lecture

JALU

HEUREUX QUI LIT

*…Chaque homme doit être l’image de l’autre,
comme ça tout le monde est content :
plus de montagnes pour les intimider, leur
donner un point de comparaison. Conclusion!
un livre est un fusil chargé dans la maison d’à
côté. Brûlons-le, déchargeons l’arme. Battons
en brèche l’esprit humain…

(extrait de FAHRENHEIT 451, Ray Bradbury, 1953,
réédité en 1981, Éditions Denoël)


Commentaire sur FAHRENHEIT 451

De Ray Bradbury

Fahrenheit 451 est une dystopie qui évoque un état totalitaire dans lequel l’unique rôle des pompiers consiste à…brûler les livres parce que ceux-ci sont considérés comme dangereux pour le régime politique et pour l’humanité. Considéré comme le meilleur pompier de son unité, Guy Montag fait la rencontre de Clarisse, une jolie jeune femme, intelligente et curieuse. Ces rencontres vont se multiplier. Étonné par l’intelligence de Clarisse et sa soif de connaissance, Montag développera dans son esprit des *idées sacrilèges*  genre **…mais au fond quel mal y a-t-il à lire**.

Un jour, avec son unité, Montag est appelé sur les lieux de la découverte d’une bibliothèque appartenant à une vieille dame. Les ordres sont clairs : BRÛLEZ TOUT. La vieille dame, refusant de quitter son trésor, est brûlée avec les livres. Écœuré, Montag devient rebelle et commence à lire en cachette. Sa femme Mildred le découvre et le dénonce. Il est condamné à brûler sa propre maison. Il fuit et se cache. Devenu traître à l’état et transfuge, Montag se joint à un groupe rebelle caché dans les bois et dont chaque membre s’est mis en devoir d’apprendre un livre par cœur avant de le détruire, et ce dans le but de le transmettre oralement.

Extrait du film Fahrenheit 451 adapté par François Truffaut

C’est un livre en trois parties, un peu difficile à suivre par moment, mais la richesse descriptive de l’ensemble est telle qu’elle fait oublier ce détail au lecteur même s’il lui faut beaucoup de concentration pour bien suivre l’évolution de l’histoire.

Ce qu’il faut retenir surtout, c’est que ce livre mythique a conservé toute son actualité. Si sa trame évoque quelque peu *1984* de George Orwell, autre dystopie incontournable, l’extraordinaire sens de l’anticipation de l’auteur n’est pas sans me rappeler l’essence visionnaire de Jules Verne.

Ray Bradbury décrit le drame d’une société sans âme privée du droit de lire pour des raisons de sécurité nationale (typique d’un régime totalitaire). En contrepartie, la société adule l’image, à tel point que même les murs des maisons sont devenus des écrans. En privilégiant la consommation de l’image en particulier et de masse en général, le régime engourdit les esprits et embellit ce qui n’est en réalité qu’un cauchemar : une société menottée en perpétuel lavage de cerveau, continuellement au bord de la guerre et dont l’ignorance est entretenue avec des raffinements de savoir-faire.

FARENHEIT 451 propose une profonde réflexion sur le pouvoir des livres, dans ce qu’ils ont de positifs, bénéfiques et stimulants pour l’ensemble de la société qui a le droit sacré à la liberté d’expression. Voilà pourquoi ce livre publié il y a 60 ans garde toute son actualité.  Dans une société où la télé exerce une force presque irrésistible sur les esprits et où internet semble vouloir prendre le contrôle de *L’ÉCRIT*, Bradbury avertit qu’en négligeant le livre, la société se punit en se privant d’un énorme potentiel de découverte, endort ses talents, brime sa liberté d’expression, bref elle frôle la décadence.

FARENHEIT 451 est un livre sans âge d’une beauté extraordinaire et d’une prodigieuse clairvoyance qui force l’admiration. Son auteur n’a négligé aucun détail. Il ne faut donc pas se surprendre que la température de combustion d’un livre soit de…451 degrés Farenheit…

BONNE LECTURE
JAILU
AVRIL 2014

(À lire en complément…)

LA MORT DÉBATTUE

*…-je vais avoir besoin de toi bientôt.
-Bien sûr! Tout ce que tu veux! Je te le redis encore
Et encore, je serai là pour toi!
-Tout ce que je veux? Répète-t-il, une lueur étrange
Dans le regard. -…vraiment tout? Tu me le jures?…
-…Tout ce que tu voudras Elliot!
-D’accord…mais pas tout de suite…je dois encore
Réfléchir avant de prendre ma décision.

(Extrait de ONDE DE CHOC, Marilou Addison,
Éditions de Mortagne, 2013, littérature Jeunesse)

Commentaire sur le livre
ONDE DE CHOC

De la québécoise Marilou Addison

 

ONDE DE CHOC est l’histoire de deux ados : Elliot, 17 ans, plein de vie, audacieux et téméraire et Ralph 16 ans et demi, plus réservé, sensible et timoré. La vie de nos deux héros basculera complètement suite à un accident dramatique qui rend Elliot infirme. Ne pouvant accepter sa situation, Elliot songe à en finir avec la vie, mais il a besoin d’aide. Ralph entendra alors une demande, extrêmement grave qu’aucun être humain normal doté de sensibilité et d’empathie n’a envie de recevoir.  Pour Ralph, le choc est énorme et profond.

 

Je dirai d’abord que le mot *euthanasie* est un terme générique qui couvre l’euthanasie comme telle, le suicide assisté et l’homicide par compassion.

Cette histoire imaginée par Marilou Addison et écrite pour les ados n’a rien d’innovateur. Toutefois, dans une écriture simple et fluide, elle pose aux adolescents un problème d’une profonde complexité. Je sais bien que l’euthanasie est illégale au Canada mais au-delà de la loi, il y a ici une notion de transcendance qui questionne continuellement notre conscience.

En lisant ONDE DE CHOC, le jeune lecteur se posera inévitablement cette question : *qu’est-ce que je ferais si mon meilleur ami me demandais de l’aider à mourir?*

Dans son livre, Marilou Addison a pris bien soin d’opposer deux natures diamétralement opposées : Elliot, téméraire et plein de vie, Ralph, pusillanime et réfléchi;  ça fait *cliché* mais l’inclusion de détails sur le quotidien de ces jeunes, leur vie amoureuse et leurs relations familiale a ajouté à l’ensemble un très intéressant cachet de sincérité et d’authenticité.

Je pense que Marilou Addison a relevé avec succès un beau défi : celui de traiter avec sensibilité un thème aussi grave et complexe que l’euthanasie, dans une écriture accessible et une évocation assez juste des motivations qui poussent à faire la demande de suicide assisté. Ce n’est pas à proprement parler un livre génial, mais il a la vertu, voire l’audace de questionner les jeunes et de les faire réfléchir sur un problème qui divise profondément notre société.

Marilou Addison a grandi à Montréal où elle a évolué dans les milieux du livre entre autres comme libraire et coordonnatrice du prix CÉCILE GAGNON. Elle est mère de trois enfants. Elle adore écrire pour les petits pour qui elle a créé le personnage PISTACHE. Elle écrit maintenant pour les ados. Son tout récent roman ONDE DE CHOC aborde un thème qui touche une corde extrêmement sensible de notre société : l’euthanasie.

NOTE : ONDE DE CHOC a été publié aux Éditions de Mortagne dans la collection TABOO qui réunit des ouvrages écrits pour les jeunes et traitant de sujets sensibles. Je vous suggère par exemple DERNIÈRE STATION de Linda Corbo qui aborde le suicide sans détour à travers l’histoire d’une adolescente en mal de vivre. Tous les livres de cette collection semblent porteurs d’espoir et de courage.

BONNE LECTURE
JAILU
AVRIL 2014

54 mystères

*…Alors elle lâche son verre qui éclate sur le
sol carrelé de rouge, et elle hurle avec une
force incroyable. Elle n’appelle pas son mari,
elle ne crie pas *au secours*, elle hurle un son
bizarre, strident, modulé à l’infini, c’est la voix
de la peur la plus animale…*

(extrait de DOSSIERS SECRETS de Pierre Bellemare,
LA MAISON SOUS LA LUNE, Éditions de la Seine, 1984)

Commentaire sur DOSSIERS SECRETS
de Pierre Bellemare

Fidèles à leur passion, Pierre Bellemare et Jacques Antoine poursuivent leur exploration de l’étrange et de l’insolite avec DOSSIERS SECRETS. Ce livre réunit 54 histoires dans lesquelles l’insolite fait loi. Par exemple cette incroyable aventure de Betty et Barney qui, après avoir observer un mystérieux objet lumineux dans le ciel seront victimes d’un trou de mémoire d’une heure et demi…que dévoilera l’hypnose?  Saisi par une atmosphère oppressante, le lecteur plonge dans l’univers de l’irrationnel où le cerveau est impuissant à comprendre. Ce livre réunissant des histoires hors du commun fait partie d’une collection de 8 titres développant essentiellement les thèmes du fantastique et de l’insolite.

DOSSIERS SECRETS est un recueil de courtes histoires. Ce ne sont pas des récits d’horreur proprement dits, à glacer le sang et empêcher de dormir mais plutôt de petites aventures étranges qu’on ne peut expliquer car elles échappent à la logique. C’est là que ça devient intéressant car le lecteur est amené à jongler avec ce qui se cache derrière les apparences et à chercher la vérité qui, bien qu’impossible à atteindre, lui donne la possibilité de tirer ses propres conclusions en séparant le rationnel de ce qui est impossible à comprendre pour le cerveau humain.

Comme je l’ai mentionné, les histoires sont courtes. Plusieurs d’entre elles manquent de fini et la conclusion de plusieurs récits pourraient bien laisser les lecteurs sur leur appétit. Je dirais que c’est un livre divertissant qui plonge le lecteur dans l’univers de l’étrange : inconnu, magie, folie, insolite, enchantement, bizarre…

C’est loin d’être le meilleur livre que j’ai lu mais les histoires sont hors du commun et l’ensemble est original.

Avant même d’atteindre l’âge adulte, Pierre Bellemare (photo de gauche)  rêve d’une carrière dans les médias. Au milieu des années 50, il rencontre Jacques Antoine, concepteur de la célèebre émission LA CHASSE AU TRÉSOR. Il deviendra présentateur de nombreuses émissions, puis deviendra animateur et producteur sur Europe 1 et le demeurera pendant 17 ans. Son imagination tournant à la vitesse *GRAND V*, il quittera Europe 1 en 1987 pour adapter le concept américain du télé-achat sur TF1. Enfin Pierre Bellemare n’en reste pas là…il écrit de nombreux livres réunissant des histoires étranges ou hors du commun…près d’une centaine de titres, des millions d’exemplaires vendus…

Jacques Antoine (1924-2012) (photo de droite) est un homme de télévision et de radio qui s’est distingué en produisant, pendant près de 40 ans plus de 150 jeux pour la radio, mais surtout pour la télé, et dont plusieurs ont été très célèbres dont LA CHASSE AUX TRÉSORS et FORT BOYARD (îlot désaffecté d’origine militaire dont Jacques Antoine se portera acquérreur en novembre 1988 pour la production de la célèbre série télé). Jacques Antoine a aussi participé à quelques scénarios de films et écrit comme co-auteur et complice de Pierre Bellemare.

BONNE LECTURE
JAILU
AVRIL 2014