Un cadavre de classe

Un cadavre de classe de Robert Soulière

Voici un roman jeunesse fou et niaiseux, mais dans ce que ces termes ont de meilleurs! En vulgarisant, il s’agit d’un roman policier, mais il est bourré d’humour! Je le recommande grandement, surtout pour les petits lecteurs, ceux qui sont intimidés ou écoeurés par le côté parfois sérieux et intello de l’univers des romans.

Si vous êtes intéressé, l’excellent compte rendu que vous trouverez ICI achèvera de vous convaincre.

Dans le complément je vous présente un extrait que j’ai trouvé particulièrement sweet!

Phenixgoglu
Décembre 2012

Robert Soulières

– Il n’y a pas de mais. Vous faites ce que je vous dis. Sachez Chamberland qu’il y a toujours quelqu’un pour vous emmerder dans la vie et dans le cas qui nous intéresse  ce quelqu’un, eh bien c’est moi! Comprit? Et vous avez assez d’expérience pour comprendre que dans la vie, on est toujours le nègre de quelqu’un. Et ne me traitez pas de raciste parce que ça ne prend pas avec moi, vous savez très bien ce que je veux dire par là….

[la policière chamberland raccroche…]

– STEPHANE VIENS ICI, TOUT DE SUITE!
Grouille toi, prend ta douche! Déjeune et va prendre le bus! Plus vite que ça!
– Mais m’man …
– Il n’y a pas de mais qui tienne. Et tu es assez vieux maintenant pour comprendre que, dans la vie, on ne fait pas toujours ce qu’on veut et qu’on est souvent le nègre de quelqu’un et que ce quelqu’un là, c’est moi! Alors obéis et cesse de parlementer avec l’autorité. Et ne me traite pas de raciste, car tu sais parfaitement ce que je veux dire par là!

[Stéphane se brosse les dents et se regarde dans le miroir  Soudain son visage s’éclaire et il crie]

-REX VIENT ICI, TOUT DE SUITE, IL FAUT QUE JE TE PARLE!

« Un cadavre de classe »
Robert Soulières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *