LE JOUR OÙ J’AI VOULU DEVENIR POPULAIRE

Le jour où j’ai voulu devenir populaire

Commentaire sur le livre de
Meg Cabot

*Elle est bizarre cette jupe. Pourquoi est-
elle si courte? Comment vas-tu courrir si
Gordon Wu flanque une nouvelle fois le
feu au labo et que nous devons l’évacuer
en vitesse?*
(Extrait : LE JOUR OÙ J’AI VOULU DEVENIR
POPULAIRE, Meg Cabot, Hachette-jeunesse,
2006, num. 226 pages, littérature-jeunesse)

Voici l’histoire de Steph Landry, 16 ans, sympathique, imaginative, mais malheureusement la fille la plus impopulaire de son lycée…un bouc émissaire. Son infortune a commencé il y a 5 ans alors qu’elle  avait accidentellement renversé une boisson sur la jupe de Lauren qui était alors la fille la plus populaire en ville. Lauren n’a jamais pardonné à Steph et a décidé de lui faire payer systématiquement. Mais Steph en a assez. Elle met la main sur un vieux bouquin qui donne des recettes pour devenir populaire. L’idée fixe de Steph : se faire aimer des autres. Pour relever cet énorme défi, elle suit et applique les conseils du bouquin et dans la semaine qui suit, s’en trouve toute transformée. Cependant, la transformation de Steph va un peu plus loin que prévue et elle se voit entraîner dans des aventures parfois cocasses parfois dramatiques…

Les infortunes de la popularité
*Le succès est merveilleux, mais il implique
l’effort de suivre le rythme de cette nymphe
infidèle qu’est la popularité.*
(Charlie Chaplin, 1889-1977)

Ce récit est une variation sur un thème connu, assez répandu en littérature-jeunesse : la popularité. Ce n’est pas un chef d’œuvre à cause entre autres de son caractère prévisible, sans surprises ni rebondissements, mais il comporte des éléments intéressants.

Le personnage principal, Steph Landry, énergique et attachante, passe malheureusement pour la gourde du lycée parce qu’il y a cinq ans, elle a accidentellement taché la robe de son amie Lauren. Celle-ci lui fera payer cher cette gaffe en lui bâtissant une réputation de fille gauche et bête à éviter. Un jour, Steph met la main sur un vieux livre qui explique comment se faire des amis et surtout, comment devenir populaire. Steph voit ce livre comme un passeport donnant accès à la popularité et décide d’appliquer ses recommandations. Elle se donne en particulier corps et âme dans un projet innovateur visant à amasser de l’argent pour l’équipe sportive de son lycée.

Si je mets de côté le caractère linéaire et prévisible du récit, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’il y a, à la fin de chaque chapitre, un extrait du fameux livre qui explique comment devenir populaire. C’est intéressant et ça donne au sujet un peu usé, un petit angle novateur. J’irais jusqu’à dire que les extraits du livres sont très crédibles. Voici quelques passages…

*Vous voulez un conseil efficace pour  gagner les cœurs et les esprits de votre entourage? Soyez créative! Prenez l’initiative! Et menez vos projets à terme. L’enthousiasme gagne toujours. Et les gagnants sont populaires.*
*Devenez irrésistible… ça paraît fou, mais c’est une vérité absolue. En vous consacrant aux activités que vous aimez. Vous serez heureuse, et les hommes, comme le reste du monde sont incapables de résister aux personnes heureuses.*
*Les gens populaires sont des gagnants. Le meilleur moyen de remporter une querelle, c’est de commencer par l’éviter. Il suffit pour ça de respecter l’opinion des autres même si vous estimez qu’ils ont tort. Il vaut toujours mieux laisser les autres parler et leur laisser croire que c’est eux, pas vous, qui sont à l’initiative de quelque chose*
(Extraits : LE JOUR OÙ J’AI VOULU DEVENIR POPULAIRE, Meg Cabot)

Le style de Meg Cabot est assez agréable et même parfois drôle. L’écriture est fluide. Malheureusement, alors que la recherche de la popularité est un sujet qui concerne autant les garçons que les filles, l’auteure a donné à son récit un genre qui rappelle plutôt les romans de filles. Vous noterez, à la lecture des extraits, que le livre s’adresse aux filles.

Le livre a quand même un petit côté accrocheur, sympathique et attachant qui porte à réflexion sur des thèmes chers aux adolescents : l’amitié, l’acceptation par ses pairs et la recherche de la reconnaissance, la tolérance et bien sûr la naissance des sentiments amoureux car deux garçons aux antipodes font battre le cœur de Steph et il est intéressant de découvrir comment, à travers toutes ses aventures, la belle Steph arrêtera son choix.

Malgré ses petites faiblesses, je recommande ce livre aux jeunes. Il est plaisant, rapide à lire et n’a rien de moralisateur. Il m’a toutefois laissé sur l’impression qu’être vrai et authentique est encore le meilleur moyen d’être aimé de tous.

*Évitez la popularité si vous désirez la paix. (Abraham Lincoln) (Extrait : LE JOUR OÙ J’AI VOULU DEVENIR POPULAIRE)

Meg Cabot est une auteure américaine native de Bloomington Minnesota et maintenant installée à New-York. Elle a écrit une quarantaine de romans pour adolescents et pour adultes. Avant de signer ses romans de son vrai nom, Meg Cabot a emprunté le pseudo de Patricia Cabot en début de carrière, puis, celui de Jenny Caroll. Plusieurs de ses livres sont devenus des best-sellers traduits dans plus de 35 pays. Le premier tome de PRINCESSE MALGRÉ ELLE, publié en 2001, a fait l’objet d’une adaptation libre des Studios Disney avec Anne Hathaway et Julie Andrews dans les rôles respectifs de Mia et de sa grand-mère. Au moment d’écrire ces lignes, Meg Cabot est toujours très active et met la dernière main sur deux nouveaux tomes de la série JOURNAL D’UNE PRINCESSE. Elle a aussi d’autres projets…à suivre. 

Pour rester populaire, il faut rester médiocre.”
Oscar Wilde

BONNE LECTURE
JAILU
Le 5 février 2017